Journée de formation académique HLP du 08 novembre 2021

Coopération des professeurs de Lettres et de philosophie

 

Journée de Formation HLP de l’académie de Besançon du 08 novembre 2021 autour de la coopération et du croisement des disciplines

  • Avec Madame Floriane Tanguy, IA-IPR de philosophie de l’académie de Besançon et Dijon,
  • Monsieur Jean-Luc Bertolin, IA-IPR de Lettres de l’académie de Besançon,
  • Madame Sophie Gras, Professeure de Lettres de l’académie de Besançon
  • Monsieur Michel Murarotto, Professeur de Philosophie de l’académie de Besançon

 

Principes d’organisation (voir l’énoncé du site éduscol ci-dessous)

Comme le stipule le programme, tant pour la classe de première que pour la classe terminale, l’enseignement de spécialité « Humanités, Littérature et Philosophie » repose sur deux piliers complémentaires : un ancrage disciplinaire précisément et rigoureusement assumé ; une coopération soutenue des deux disciplines « lettres » et « philosophie ». Celles-ci sont reconnues par le programme « à la fois différentes et fortement liées ». Et s’agissant des différents objets d’étude proposés par le programme, il est posé qu’« aucune [des] entrées n’est spécifiquement “littéraire” ou “philosophique” ». Chacune d’entre elles se prête à une approche croisée, impliquant une concertation et une coopération effectives entre les professeurs en charge de cet enseignement qui doit être assuré par eux à parts égales sur chaque année du cycle ».
L’interaction des disciplines ne saurait être déléguée aux seuls élèves, et il revient avant tout aux professeurs d’en concevoir les ressorts et de la mettre en œuvre, de la faire partager aux élèves, en leur en montrant l’intérêt et en leur donnant le goût de l’exploration et de la réflexion interdisciplinaires.
Quelle réalité et quel sens concrets donner à cette concertation et à cette coopération ? La question doit être réfléchie par les binômes associant professeurs de lettres et professeurs de philosophie.
Lorsque les professeurs sont déjà présents dans l’établissement, il est évidemment préférable que ces binômes se constituent sur la base du volontariat et d’un intérêt explicite pour un travail partagé.
Le principe général qui doit prévaloir est celui d’une coopération à géométrie variable, respectueuse tant des programmes que de la liberté intellectuelle et pédagogique permettant à chaque professeur de déployer un enseignement de qualité, dont les contenus et les modalités pédagogiques sont appropriés aux besoins des élèves et à la progression de leurs apprentissages. Même rapprochée, une coopération est pleinement compatible avec des enseignements qui restent bien différenciés, qui actualisent des spécificités disciplinaires, ainsi que la culture et les centres d’intérêt de chaque professeur.(…) 

 
 

 

Ressources :

Documents et ressources SUR EDUSCOL

Documents et ressources SUR LES BULLETINS OFFICIELS

 
 
 
 

L’évaluation en HLP : proposition de paliers de notation

Rappel des attendus qu’il convient d’adosser à une progressivité des apprentissages, des compétences et capacités à évaluer ainsi que la proposition de paliers de notation élaborée par le groupe philosophie de l’Inspection Générale avec la collaboration avec madame Joëlle Demêmes, Ia-Ipr de Lettres de l’académie de Dijon et  monsieur Jean-Luc Bertolin, Ia-Ipr de Lettres de l’académie de Besançon en charge de la spécialité HLP, madame Floriane Tanguy Ia-Ipr de philosophie de l’académie de Besançon et Dijon.

 

 

Travaux relatifs au document Eduscol ci-dessus proposant les six variantes de coopération suivantes :

 

1) Coopération sous la forme d’une thématique commune associée à un corpus lui aussi commun

2) Coopération sous forme de pratiques de l’oral qui peuvent donner lieu à des approches et à des travaux partagés

​3) Coopération sur la lecture et l’étude suivie d’une œuvre

​4) Coopération sous forme d’une thématique commune associée à des corpus différents et complémentaires

5) Une élaboration concertée de travaux et d’exercices intégrant les exigence de l’interprétation et de la réflexion

6) Coopération sur des explorations dans le champ artistique

 
 

 

1) Thématique commune et corpus commun

 

En première

 

En terminale

 
 

2) Thématique commune et corpus de textes différents et complémentaires

 

En première

Séance animée par Aurélien Aramini et portant sur une analyse de ZOOPOLIS   et séance animée par Anaïs Benchétrit et portant sur  des Textes supports (utilisables directement par tous) et ses analyses qui constituent un “parcours de lecture” sur La question de l’animalité dans le second discours de Rousseau un peu atypique.

Confection de sujets atelier animé par Aurélien Aramini et Monsieur l’inspecteur Yann Martin;  justice et force (la représentation que l’homme se fait de l’animal lui permet-elle d’accéder à une meilleure compréhension de lui-même?), atelier animé par Patrick-Jean Forgue ; les loups, atelier animé par Guillaume Méjat.

  • Un exemple de début d’année en classe de HLP 1ère, progression croisée
  • Humanités, Lettres, Philosophie Pluralité des regards Florentina Gherman, IA-IPR de Lettres – Académie d’Aix-Marseille
  • Une double approche d’une même notion : approche croisée autour de la perspective La seconde entrée du thème « Les représentations du monde » du programme de première intitulée « Décrire, figurer, imaginer » nous invite à nous intéresser « aux formes que la représentation du monde et des choses du monde a prises » au cours de la période qui s’étend de la Renaissance aux Lumières et propose d’évoquer «l’invention de la perspective artificielle ». Cette notion extrêmement riche peut être l’occasion d’un regard croisé des deux disciplines.

 

En terminale

 
 
 

3) Pratiques de l’oral pouvant donner lieu à des approches et travaux partagés

En première et en terminale

 
 
 

5) Lecture et étude suivie d’une œuvre

 

En première

 

En terminale

 
 
 

6) Explorations dans le champ artistique

 

En première

 

En terminale

  • STAGE ACADEMIQUE de Besançon Humanités, Littérature, Philosophie du vendredi 8 novembre 2021. Groupe de travail Lettres et philosophie, animé par Sophie Gras et Michel Murarotto. Parcours autour du thème “coordination et croisement des disciplines”

– (Matinée) Traversée du programme de HLP terminale Semestre 2 : L’humanité en question par les oeuvres d’art par Michel Murarotto.

A) Création, continuités et ruptures en art

  1.     Minkkimen : continuité et rupture entre le corps, les corps et l’architecture et le paysage
  2.     Dulce Pinzon : continuité et ruptures dans les représentations des travailleurs immigrés, l’immigration vue   sous l’angle du l’héroïsation oubliée mais représentée.
  3.     Erwitt: ruptures et continuité de l’homme et la sociétél’homme et la techniquel’homme et l’animal
  4.     Ron Mueck: le retour à un réalisme qui joue avec les grandeurs est à même de donner à penser le rapport que nous avons aux choses du monde, la continuité de l’art comme imitation mais dans la rupture avec l’ordre de grandeur.

B) Histoire et violence, exemple de la photographie post documentaire et autre références :

  1. Eric Beaudelaire : explosion d’une voiture/ sugar water en 2007/l’expérience du morceau de sucre
  2. Luc delahaye / recompose des scènes de guerres, mais ajoute dans le cadre une brindille pour questionner notre rapport à la représentation de la photo de guerre.
  3. Richard Mosse : met un filtre rose pour esthétiser et faire réfléchir à l’esthétique attendue des photos de guerre.
  4. Boltanski : maison manquante, l’art et la disparition : cours en co-construction philosophie arts plastiques 2016-2017-La-disparition.pdf
  5. Image des camps : comment interroger la représentation architecturale et collective des ces camps
  6. Voir cours : témoigner et interpréter  cours en co-constrution en philosophie et arts plastiques Art-Témoigner-Interpréter.pdf

​C) L’humain et ses limites : “les limites de l’action humaine sur la nature en art.

  1. Juliane ROSE : l’enfant et le jouet en plastique, l’un comme modèle de l’autre, mais lequel sert de modèle à l’autre ?
  2. Valérie Belin : critique de l’esthétique attendue de la femme et du mannequin.
  3. Ken Goldberg : critique de la nature devenue effet de la technique.
  4. Miguel Chevalier : la nature est numérisée et numérisable mais perd de sa naturalité, tout n’est-il que renaturation ?
  5. L’humain, le virtuel, le réel, la réalité le simulacre : voir le cours co-construit en philosophie et arts plastiques Art-Simulacre-et-simulation.pdf

 

– (Matinée) Proposition d’exploration en art pour le semestre 1 « Expressions de la sensibilité » autour d’un corpus d’œuvres de Friedrich par Sophie Gras, Professeure de Lettres de l’académie de Besançon.

 

– (Après midi) Ateliers 

 
 
 
Print Friendly, PDF & Email