Revenir à Université de Franche Comté

Centre de Documentation et de Bibliographie Philosophiques

La documentation philosophique est développée par le Centre de Documentation et de Bibliographie Philosophiques, fondé en 1959 par Gaston Berger et Gilbert Varet, actuellement intégré au laboratoire Logiques de l’agir. Ce centre a pour objet de contribuer à la recherche dans le secteur de l’information scientifique et technique (traitement des banques de données, constitution de corpus, problèmes de documentation) appliquée à la philosophie.

Le CDBP dispose d’un fonds d’environ 15 000 ouvrages (littérature philosophique de langue française, livres de philosophie en langues étrangères (plusieurs centaines), revues, un fonds étoffé d’instruments bibliographiques en philosophie, dont la gestion est assurée par la Bibliothèque Universitaire Mégevand de l’UFR SLHS.

Le CDBP est habilité comme l’un des deux centres de traitement des ouvrages de philosophie paraissant en France, dans le cadre de l’Institut International de philosophie, composante de l’UMS-CNRS 8547. Il assure le traitement courant d’une partie de la production philosophique française et contribue, à ce titre, à la confection de la Bibliographie de la philosophie publiée par les éditions Vrin.

Activités de recherche :

– Réalisation du programme SIPS (Système d’Information en Philosophie des Sciences). Il associe un séminaire régulier et une base de connaissance, interactive multilingue (français, anglais, italien, allemand, espagnol pour l’essentiel), recensant l’ensemble des références bibliographiques (ouvrages individuels, articles de périodiques, articles d’ouvrages collectifs, recensions, thèses, etc.) dans le champ de la philosophie des sciences pour les XXe et XXIe siècles, sous la forme de notices « complètes », c’est-à-dire incluant descripteurs, résumé et liens.
Ce programme est réalisée à la Maison des sciences de l’homme C.N. Ledoux CNRS-UMS 3124.

– Construction de normes de description d’un document philosophique, tant au plan formel qu’au plan du contenu, pour élaborer un certain nombre de « règles floues » pour les abstracts et pour l’indexation en philosophie. Nous estimons que ce point est notablement sous-estimé dans la constitution de banques ou de bases de données en sciences humaines (nous ne méprisons nullement la « navigation » dans le « texte intégral », mais nous n’estimons pas qu’il faille cesser de raffiner les techniques de représentation des « documents primaires ».

Print Friendly, PDF & Email